Effet Pygmalion : comment arrêter de se conformer aux attentes des autres

mai 17, 2018 0 commentaires

Effet Pygmalion : comment arrêter de se conformer aux attentes des autres


On attache beaucoup trop d'importance à ce que les autres pensent de nous. Ainsi nous façonnons inconsciemment nos comportements à l'image de ce que les autres attendent de nous. De même inversement, nous passons beaucoup de temps à vouloir changer des comportements chez les autres qui nous agacent ou qui nous démotivent.

Conjoint, parents, enfants, collègues ou amis, il est cependant très difficile, voir impossible que les autres changent d’eux-mêmes des comportements qui ne nous conviennent pas.

Dans cet article, je vais vous parler de l'effet Pygmalion et de l’influence que nous pouvons avoir sur les comportements des autres ainsi que leurs résultats, simplement en changeant notre attitude vis-à-vis d’eux.

En effet, l’image que nous avons des autres et la façon dont nous nous comportons avec eux peuvent modifier leurs propres résultats ! En bien ou en mal...

L'effet Pygmalion, qu'est-ce donc ?


Robert Rosenthal, psychologue américain, a découvert cet effet dans les années soixante avec la célèbre "expérience Rosenthal" qui a mis en évidence l’effet Pygmalion : nos attentes vis-à-vis du comportement ou des résultats d’une autre personne causeraient chez cet autre sujet les comportements et résultats attendus.

En d’autres termes, nous n’avons pas le pouvoir de changer l’autre mais si nous modifions nos attentes et notre perception vis-à-vis des autres, nous pouvons influencer son changement de comportement.

L’effet Pygmalion est autant relié à la communication verbale que non verbale et il joue dans les deux sens: des attentes entraînent de bons résultats alors que l’absence d’attente en entraîne des mauvais. Ainsi, par nos mots et nos attitudes, nous provoquons des situations.

Voici ce que cela donne à l'aide d'un petit schéma :

Image d'illustration Kolibri Coaching

Le fait est que lorsqu'on porte un regard positif sur une personne de manière juste et qu’on croit en ses capacités, alors on lui donne l’autorisation de nous les démontrer.

Prenons quelques exemples :

1/ Avec votre patron : si vous avez une perception négative de lui, tous ces comportements confirmeront cette pensée. Mais si vous essayez de modifier votre regard sur lui, de le voir différemment, de voir ses qualités dans certains domaines, de comprendre ses problèmes, il y a de fortes chances que votre relation s’améliore.

2/ Avec vos collègues : s'ils ne répondent pas à vos attentes, modifiez la perception que vous avez d’eux. Croyez en leur capacité à réussir et à être motivé et vous obtiendrez de meilleurs résultats.

3/ Avec vos enfants : ce que vous pensez à leur sujet contribue à ce que cela se réalise. Vos enfants seront ce que vous pensez qu’ils sont. Si vous voulez que vos enfants réussissent, il faut croire en eux de toutes vos forces.

Bien entendu, tout ceci n'est pas une vérité absolue qui fonctionne de manière systématique. Cette influence est limitée mais existe bel et bien. Elle est ni déterminante ni insignifiante. C'est pourquoi il est tout de même intéressant de s'y pencher.

Article lié : 5 signes qui montrent qu'une personne n'a pas envie de vous voir réussir

"C’est en encourageant l’individu qu’on révèle et développe ses meilleurs dons"


Du moins c'est ce que disait le célèbre magnat de l'acier Charles Schwab. Si nous ne faisons pas confiance et ne croyons pas en d'autres personnes, nous risquons par notre propre comportement de modifier le comportement de ces personnes. Ce qui au final pourrait donner raison à notre idée de départ (de ne pas leur faire confiance).

Voici une illustration qui en dit long :

Vous ne faites pas confiance à votre conjoint et ne croyez pas en sa fidélité. Si vous vous attendez en permanence à ce que l’autre finisse par commettre l'irréparable, vous allez peut-être formuler vous-même des phrases en ce sens et adopter un comportement qui le conduira automatiquement à une infidélité, comme vous le craigniez.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle on peut parfois entendre rétorquer dans certaines situations : "C'est toi qui m'a poussé à agir ainsi !". Le pauvre gars ou la pauvre fille ne comprend pas ce qui l'a poussé à faire cela mais en réalité, c'est votre attitude et vos mots qui ont été l'élément déclencheur.

C'est tout simplement l'effet Pygmalion. Ce à quoi vous vous attendiez et pensiez s’est réalisé automatiquement (prophétie auto-réalisatrice). Et je ne serais pas surprise qu'en cet instant, vous ayez le sentiment d'avoir déjà vécu une expérience similaire.

Bien évidemment, ce n’est pas une généralité. Parfois la personne va aller ailleurs alors que nous ne pensions même pas à cette éventualité.

Comment les attentes vis-à-vis de quelqu'un se forment-elles ?


Que cela soit dans vos relations de travail, amicales ou familiales, lorsque vous êtes amené à côtoyer des personnes au quotidien, vous allez développer des attentes vis-à-vis d'elles assez tôt. C’est-à-dire que vous allez les percevoir d’une certaine façon et vous attendre à ce que celles-ci se comportent d’une certaine façon.

Voici à quoi ces attentes peuvent ressembler :

1/ Elles peuvent être positives ou négatives
2/ Elles peuvent être spécifiques à quelqu'un, ou bien communes à un ensemble de personnes (un groupe de personnes, ou même un lieu entier)
3/ Elles peuvent concerner les compétences et les performances de quelqu'un, ou bien certaines de ses caractéristiques (sociable/associable...)
4/ Elles peuvent concerner un domaine (ses résultats en gestion s'il s'agit d'un collègue), ou bien porter sur des dispositions générales (être doué pour certaines choses, être +/- intelligent que les autres, etc.)

Le comportement différentiel se forme alors quand on s’attend à ce que quelqu’un réagisse d’une certaine façon, et qu'on se comporte d’une telle façon qu’il va effectivement se comporter de la façon dont on s’attendait à le voir réagir !

La boucle est ainsi bouclée et nos attentes sont confirmées. Alors que si nous n’avions pas eu ces attentes, l’autre personne se serait sans doute comportée différemment...

Alors comment s'y prendre quand des comportements nous déplaisent ?


Il est clair que rien ne changera en râlant, en s’énervant ou en pleurant. Les conseils, les incitations ou les recommandations n’ont guère d’impact sur les comportements de nos semblables.

Article lié : Les 5 meilleures manières de ne jamais arrêter de râler

De plus, lorsque des comportements nous déplaisent, nous réagissons avec des déferlements émotionnels incontrôlés. De ce fait, il en découle des conflits, des malentendus ou des blocages qui sont peu propices au changement de comportement. En conséquence, pour influencer le comportement d’une personne, nous devons soit :

- Amener la personne à prendre conscience des effets positifs que son changement de comportement aura sur la relation ;

- Voir l'autre sous un autre angle pour changer notre perception et provoquer un effet positif sur leur comportement ;

- Développer une culture du changement qui modifiera nos propres comportements, ce qui aura à coup sûr un impact sur le comportement des autres à notre égard.

Tout va donc résider dans votre souplesse et votre intelligence relationnelle pour mieux communiquer afin de favoriser chez vos proches des attitudes propices à des relations constructives et bienveillantes.

Comment utiliser l’effet Pygmalion à votre avantage ?


Cet effet existe dans tous les domaines de la vie. Que vous soyez étudiant, employé, entrepreneur ou retraité, vous avez tout avantage à être perçu "à fort potentiel de développement". Les gens auront plus de respect à votre égard et ils s’investiront davantage dans votre développement.

Voici quelques idées pour utiliser l’effet Pygmalion à votre avantage :

Pour vous-même :
Rencontrez vos enseignants / superviseurs / conjoint... et faites leur connaître vos projets et vos réussites. Pas besoin d’organiser une rencontre formelle, glissez-leur simplement un mot quand vous les croisez. Plus ils croiront en vous, plus ils contribueront à votre développement.

Si vous êtes entraîneur / parent / patron... :
Soyez attentif aux moindres améliorations et reconnaissez le savoir-faire de chacun. Prenez l’habitude de féliciter à chaque fois que vous constaterez du progrès. Lorsque l'autre se sent soutenu et reconnu à sa juste valeur, cela lui permet de continuer sur sa lancée. Et plus vous croirez au potentiel de chacun, plus vous serez en mesure de les aider et plus ils se développeront.

Comment faire pour communiquer de façon authentique pour exprimer son ressenti et amener une prise de conscience chez l’autre ?


C'est un autre point important après avoir pris connaissance de l'utilisation de l'effet Pygmalion à votre avantage. Tout d’abord, assurez-vous que la personne est disponible pour parler. Inutile d'essayer d'entamer un dialogue si cette dernière est préoccupée et ne vous écoute qu'à moitié.

1/ Commencer votre phrase par "Lorsque tu/vous... " pour exposer le comportement indésirable. Cela évitera que la personne se sente mise en accusation et ce sera beaucoup plus facile de la convaincre.

2/ Indiquez les émotions que ce comportement vous fait ressentir, en utilisant le "Je" : "Je ne me sens pas considéré", "Je suis en colère", "J’ai l’impression de ne pas compter", etc..

3/ Évoquez le changement que vous souhaitez en commençant votre phrase par "Si tu /Si vous" : "Si tu participais davantage aux tâches ménagères", "Si vous étiez plus à l’écoute", "Si tu ne critiquais pas sans arrêt mon travail", etc …

4/ Continuez votre phrase en indiquant les conséquences positives du comportement souhaité : "Je serais plus détendu", "Je serai plus motivé", "Notre relation serait plus agréable", etc.

Un exemple concret avec un collègue : "Lorsque tu viens dans mon bureau pour discuter, je suis déconcentré dans mon travail. Si tu attendais la pause pour que l’on bavarde, je serai plus à l’écoute".

Lâchez prise sur ce qui vous contrarie !


Une fois de plus, la notion de lâcher-prise est un point essentiel dans tout les aspects de la vie. En effet, dans le cas présent, lorsqu'on focalise sur un comportement qui nous contrarie, on cultive des émotions négatives qui nous font du mal et nous empêchent d’être en bonne relation avec la personne.

Article lié : Savoir lâcher-prise pour mieux vivre l'instant présent

Et que se passe-t-il lorsque vous lâchez prise ? Vous modifiez votre comportement parce que vous arrêtez de ruminer et vous devenez "plus léger". Pour y parvenir, vous pouvez répéter à haute voix, matin et soir :

"Je me libère complètement de (nommer le comportement, la situation ou la personne). Je me détends et je m’en détache".

Essayez et vous constaterez une amélioration de votre bien-être !

Exercice pratique


Prenez un moment pour faire le point et faites la liste de tous les comportements que vous aimeriez voir changer chez les autres. Pour chacun de ces comportements, regardez comment vous pourriez le modifier :

- exprimer vos émotions,
- pratiquer l’effet Pygmalion,
- ou simplement lâcher prise

Utilisez l’effet pygmalion à volonté ! Vos amis, vos employés, vos clients, votre conjoint, vos enfants... et vous-même avez le pouvoir d’améliorer toutes les facettes de votre vie. C’est un fait ! Plus vous croirez en eux, plus vous croirez en vous-même, plus vous verrez ce beau potentiel se réaliser.

Effet Pygmalion : comment arrêter de se conformer aux attentes des autres
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Si vous avez trouvé cet article intéressant, merci de le partager avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous !

ALEXANDRA M.

Coucou à tous ! Moi c'est Alexandra, expatriée et blogueuse durant mon temps libre. En grande curieuse de la vie, je m'intéresse à des domaines aussi divers que variés tels que la lithothérapie, l'astrologie sidérale, la radiesthésie mais aussi la décoration (Feng Shui) etc... et qui finalement se complètent merveilleusement bien pour l'évolution de l'être. Mon objectif à travers ce blog est de vous aider à améliorer votre vie et vos relations par le développement personnel à l'aide de techniques et d'idées intéressantes :-)

0 commentaires:


A lire avant de poster :

- Les commentaires sont modérés afin d'éviter le SPAM
- Pour être informé des éventuelles réponses, cochez la case "M'informer"
- Par convivialité envers ceux qui vous lisent, utilisez la fonction "Nom/URL" en
indiquant votre prénom ou votre pseudo (laissez URL vide si vous n'en avez pas)
- Les commentaires "Anonymes" ne sont désormais plus publiés.