Que faire pour être moins susceptible

juillet 31, 2016 0 commentaires

Que faire pour être moins susceptible ?


La moindre réflexion à votre égard vous fait bondir ? Ou souffrir en silence ? Avoir l'art de se fâcher avec son entourage pour des remarques que l'on prend mal ou bouder dans son coin peut vite devenir problématique. Surtout lorsque ce comportement devient récurrent, on peut alors vite vous qualifier d'insociable.

Si l'on vous dit que vous pourrissez trop votre enfant en cédant à tout ses caprices, le supportez-vous ? Dans la plupart des cas, non. Vous vous sentez accusé d'être un mauvais parent et vous en souffrez, soit en silence, soit en rétorquant le fond de votre pensée. Ce qui peut vite vous mettre à dos votre interlocuteur.

La question n'est pas de savoir si votre interlocuteur a tort ou a raison, mais d'avoir une certaine maturité d'esprit pour faire face à la critique. Et pour vaincre sa susceptibilité, il faut d'abord reprendre confiance en soi !

Susceptibilité : comment cela se passe ?


De façon systématique, la personne hyper susceptible va chercher à trouver un sens caché ou un message implicite à la moindre phrase, la moindre remarque. Elle donne aussi un sens négatif aux signaux perçus, alors qu'ils sont neutres. Un sourire va par exemple passer pour de l'ironie.

Susceptibilité : souffrance réelle


Nous nous sommes tous vexés un jour ou l'autre. Mais lorsqu'une remarque déclenche un drame, il faut se poser certaines questions. D'où vient cette sensibilité si démesurée et comment désamorcer cette souffrance ?

Il existe trois familles d'hyper susceptibles :

1. Les timides qui n'ont pas une estime d'eux-mêmes suffisante.
2. Les personnalités narcissiques qui pensent être supérieures aux autres et avoir droit à un traitement de faveur.
3. Enfin, les sensitifs paranoïaques qui se sentent persécutés.

Le point commun de ces trois catégories n'en reste pas moins la souffrance. Tous les reproches n'ont pas le pouvoir de blesser. Ils deviennent vexants s'ils touchent un point que nous considérons déjà comme faible.

Prenons l'exemple cité en début d'article. La personne voit au-delà de la remarque de son interlocuteur une attaque face à son rôle de parent. N'est-ce pas elle qui, dès le départ, estime ne pas être un bon parent pour l'une ou l'autre raison ?

Le sentiment d'avoir été dévoilé accentue l'impact d'une simple parole.

Susceptibilité : perception faussée


Le repli sur soi est la réaction la plus fréquente. C'est une façon très inadaptée de dire "Je souffre, tu ne m'as pas respecté". D'autres réagissent avec agressivité. Aucune de ces attitudes n'est efficace. Il est important d'effectuer un travail sur soi-même, de positiver.

Pensez à vos qualités, à ce qui fait que vous êtes apprécié par votre entourage. C'est une manière de reprendre confiance en soi. Vérifiez toujours si ce que vous avez perçu à travers les propos et les gestes des autres est juste. Il suffit de poser la question "J'ai la sensation que tu m'évites, est-ce que je me trompe ?" pour être fixé.

N'ayez pas peur de formuler ce que vous ressentez, et la façon dont vous le ressentez. Il n'y a rien de tel pour désamorcer une mauvaise interprétation.

Susceptibilité : rassurez-l'autre !


À l'inverse, il n'est pas toujours facile de vivre dans l'entourage d'un hyper susceptible ! Lorsque vous sentez que la bouderie s'installe, rétablissez la communication. Il faut parfois oser aller vers la personne dont la réaction souvent extrême n'est qu'un SOS déguisé.

Surtout, ne faites pas semblant de rien : cela pourrait être perçu par votre interlocuteur comme de l'indifférence. Comme s'il ne comptait pas à vos yeux. Tentez aussi une autre pratique, l'autodérision. Montrez-lui qu'on peut plaisanter sur soi sans en mourir. Cela aide à relativiser.

Et si vous avez quelque chose de désagréable à lui annoncer, prenez soin de choisir le bon moment, lorsqu'il est calme et de bonne humeur. Surtout, soyez clair pour que vos paroles n'introduisent pas de malentendus ou de sous-entendus. C'est tout un art, qui pourrait se résumer en un mot : rassurez-l'autre!

Que faire pour être moins susceptible
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis à l'aide des boutons ci-dessous !

0 commentaires:


A lire avant de poster :

- Les commentaires sont modérés afin d'éviter le SPAM
- Pour être informé des éventuelles réponses, cochez la case "M'informer"
- Par convivialité envers ceux qui vous lisent, utilisez la fonction "Nom/URL" en
indiquant votre prénom ou votre pseudo (laissez URL vide si vous n'en avez pas)
- Les commentaires "Anonymes" ne sont désormais plus publiés.