Mensonge dans le couple : les vérités sont-elles toutes bonnes à dire ?

juillet 09, 2016 0 commentaires

Mensonge couple : dire...ou ne pas dire


Vous pensez que tout est rose dans votre vie de couple et puis un jour vous tombez de haut. Vous apprenez avec stupeur de la bouche de quelqu'un ou vous découvrez par vous-même qu'il/elle ne vous dit pas la vérité sur une broutille ou un fait beaucoup plus important...

Le mensonge ? Voilà bien un sujet de société qui aime faire parler de lui ! Que ce soit dans la vie de tous les jours ou au sein du couple, tout le monde ment à un moment donné, sans exception. Ne me dites pas le contraire, vous risqueriez de mentir !

Et pourtant, toute personne interrogée sur la question de savoir si toutes les vérités sont bonnes à dire, affirmera que l’honnêteté est une vertu et que la transparence dans la vie de couple est une nécessité. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais...

Dans cet article, nous allons nous attarder sur les mensonges d'une manière générale et leurs conséquences au sein du couple, en se posant la question de savoir si cette attitude à nier le vrai est malsaine et s'il existe des moyens pour la détecter.

Que sont les mensonges ?


Le mensonge "classique" est le fait de dire le contraire ou de déformer sa pensée dans le but de tromper autrui. C'est une sorte de manipulation qui vise à faire croire à l'autre une vérité différente de celle qu'il aurait cru ou voulu entendre en temps normal.

Un autre type de mensonge est celui dit "par omission". Il consiste à éviter de dire des vérités en les éludant volontairement. C'est une manière de ne pas mentir directement. La technique consiste à juste éviter de parler de certains faits en les dissimulant.

Généralement ce type de mensonge n'est pas facile à déceler, parce que le menteur par omission ne semble pas mentir. Il a juste "oublié" d'en parler. Le mensonge par omission s'arrête à des bricoles. Exemple: Il a oublié de vous dire qu'il est allé boire un verre avec son copain Jean après sa longue réunion d'hier soir. Comme vous ne supportez pas ce copain, il a préféré omettre de vous le dire !

Attention : ne pas confondre avec le fait de garder pour soi certaines choses privées. Là il ne s'agit pas de mensonges lorsque ces choses ne sont pas nuisibles à celui à qui on les tait. Cela fait partie, au contraire, de notre intimité qui mérite le respect.

Les mensonges dans le couple


Les mensonges au sein d'un couple ne signifient pas nécessairement qu'il y a infidélité conjugale. C'est d'abord une infidélité à soi-même ! C'est faire quelque chose que l'on sait pertinemment que l'autre n'appréciera pas et que l'autre ressentira comme un sentiment de trahison.

Le mensonge est souvent déclenché par la peur et nous sert de couverture pour diverses raisons, toutes aussi inacceptables les unes que les autres :

- pouvoir sauver la face ;
- la peur de décevoir l'autre ;
- éviter de faire de la peine inutilement ;
- se donner une bonne image de soi ;
- se protéger soi-même ou protéger l'autre (mais de quoi, au fait ?) ;
- la peur d'être jugé ;
- la peur d'être rejeté ;
- pour arranger les choses ;
- pour obtenir ce qu'on veut (lorsque la vérité ne suffirait pas)
- ...

Cependant le fait de vouloir protéger notre image relève davantage d'un besoin égoïste que de se préserver des conséquences de nos actes ou de nos décisions. On veut juste satisfaire notre égo au moment présent.

Si la plupart des mensonges qui peuvent naître au sein d’un couple sont bénins, les couples confrontés aux mensonges que l’on peut qualifier de graves peuvent mettre sérieusement en péril la pérennité de ceux-ci. Pour cause, il devient difficile de retrouver la confiance par la suite lorsque l'un des deux partenaires découvre un tel mensonge.

Commencer à mentir parce qu'on a oublié d'aller faire une course alors que l'autre nous l'avait demandé, ça peut sembler banal. Mais à force de mentir systématiquement à l'autre en étant prit au piège dans une spirale infernale, cela devient dangereux.

Je pense surtout aux situations d'adultère, de dépendance aux jeux d'argent ou encore du partenaire qui a perdu son travail et qui fait semblant d'aller bosser chaque matin : un mensonge en entraîne un autre, et ainsi de suite jusqu'à obtenir sa vie entière basée sur une fausse réalité.

Vous pensez que j'exagère ? Et bien non, ce genre d'histoire extrême existe bel et bien ! Par exemple, ce faux médecin qui s'est fait passer pour un chercheur à l'OMS durant une vingtaine d'années : Jean-Claude Romand. Des mensonges qui l'ont conduit au meurtre de sa famille entière, tellement il était devenu inconcevable dans son esprit qu'il soit démasqué par ses proches.

Si vous ne connaissez pas cette tragique histoire, je vous invite à la découvrir dans l'une des émissions "Faites entrer l'accusé" : https://youtu.be/DN7IGyNmp4I

Le mensonge laisse des traces, assurément. Il use et détruit mais surtout, il remonte toujours un jour à la surface, d'une manière ou d'une autre, qu'on le veuille ou non, même s'il faut 20 ans.

Comment détecter le mensonge ?


Les signes révélateurs de mensonges sont souvent fort subtils et difficiles à identifier. Le nez des menteurs ne s'allonge pas contrairement à la légende de Pinocchio !

Cependant il est plus facile de détecter un menteur occasionnel qu’un menteur expérimenté. Les signes seront plus ou moins manifestes en fonction de la motivation du menteur et en fonction de sa dextérité à mentir.

Quelques signes annonciateurs de mensonge


Attention: ces signes sont des points de repère, pas des règles absolues !

- Il est prouvé que les menteurs ont tendance à regarder leur interlocuteur droit dans les yeux (regard fixe), sans doute pour paraître "franc" ainsi que dans l'attente de voir si leur interlocuteur gobe leur mensonge. D'autres auront le regard fuyant (culpabilité), de peur que leur mensonge ne "se lise" sur leur visage.

- Durant la période de mensonge, le menteur cligne beaucoup moins des yeux que la moyenne. Ce clignement d'yeux ainsi que cette tension due à un niveau d'activation très important redevient normal une fois le mensonge terminé.

- Une modification au niveau du langage est également observée. La personne qui ment utilise davantage de mots et notamment des mots relatifs aux sens. Elle étoffe son discours par des expressions telles que "tu vois ce que je veux dire ?".

- Observer le nombre de "euh". Quand on parle normalement, on fait souvent des pauses pour réfléchir à ce que nous disons. Ces pauses se font généralement par des "euh" plus ou moins longs. Dans le cas d'une personne qui ment, ces pauses sont très réduites voire inexistantes. Ce qui s'expliquerait par le fait que le discours du menteur a été préparé à l'avance.

- Le menteur est stressé et transpire plus qu'à l'habitude parce qu'il a peur d'être démasqué.

- Le menteur peut être submergé par ses émotions et ainsi tenir un discours plus ou moins contradictoire. Pour être fixé, il faut demander au menteur de répéter ce qu’il a fait précisément à tel ou tel moment. Ensuite relancez-le plusieurs fois. Vous pouvez aussi poser plusieurs questions à la suite pour tenter de le déstabiliser.

- Au niveau du comportement corporel : toussoter dans les poings, lever les bras au-dessus de la tête ou rejeter son corps en arrière sont les gestes du menteur. Un corps qui cesse de s’animer est un corps qui ment. Le cerveau concentre son attention sur le contrôle des mots et empêche l’animation spontanée du corps.

Alors ? Les vérités sont-elles toutes bonnes à dire ?


Dans le contexte d'un couple, il est difficile de ne pas trouver de vérités qui ne soient pas bonnes à dire. Certaines vérités sont difficilement avouables, certes, mais d'une manière générale, socialement par exemple, peut-on croire que l'on puisse tout avouer. Après tout, qui nous dit que c'est notre vérité qui est la meilleure ? Donc certaines situations méritent que l'on mente par omission.

En couple, c'est une autre histoire : mentir par omission une fois, deux fois, passe encore. Mais lorsque cela va au-delà, cela peut devenir irritant, troublant et désorientant.

La vérité est comme une sorte de "balise" et nous permet d'avoir des repères face à l'autre. Elle se traduit par une authenticité de l'autre et c'est grâce à cette authenticité que l'on parvient à rester en contact mutuellement. Les mensonges, par contre, ont pour conséquence de porter préjudice aux relations intimes et sexuelles, car ils obligent cette fermeture à l'authenticité.

Lorsqu'on ment, cela revient à dire que l'on ne souhaite ni s'approcher de l'autre ni laisser l'autre s'approcher de nous ou que l'on tient pour acquis la réaction de l'autre et son incapacité à faire face à la réalité.

Ma conclusion


Il vaut mieux opter pour la franchise au sein du couple. Elle permet l'abandon, la libération de soi et aussi l'accès à l'autre. Si vous persistez à utiliser le mensonge à travers la déformation, la malhonnêteté et les secrets pour protéger votre relation, que vont devenir vos sentiments au fil du temps ?

N'oubliez pas que vous êtes responsable de la façon dont vous dites les choses. Pas de la façon dont l'autre l'entend !

Mensonge dans le couple : les vérités sont-elles toutes bonnes à dire ?
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Et vous, comment vous sentez-vous face aux mensonges ? Merci de me laisser vos commentaires.

0 commentaires:


A lire avant de poster :

- Les commentaires sont modérés afin d'éviter le SPAM
- Pour être informé des éventuelles réponses, cochez la case "M'informer"
- Par convivialité envers ceux qui vous lisent, utilisez la fonction "Nom/URL" en
indiquant votre prénom ou votre pseudo (laissez URL vide si vous n'en avez pas)
- Les commentaires "Anonymes" ne sont désormais plus publiés.

MARRE DE VOUS LAISSER MARCHER SUR LES PIEDS ? Téléchargez la méthode RADICALE pour se faire respecter, sans s'énerver ! Cliquez ici