Pourquoi se contredire n'est pas aussi absurde que vous le pensez

septembre 07, 2016 0 commentaires

Pourquoi vous devez apprendre à vous contredire


Un jour on expose son point de vue aux autres avec conviction et le lendemain on dit tout autre chose. Nous voilà classé au rang des personnes qui se contredisent. Or dans une société qui prône la conformité absolue, se contredire est très mal vu.

On dit alors qu'on ne sait pas ce qu'on veut ou qu'on change d'avis comme de chemise. Ce qui nous vaut l'étiquette de personne peu fiable.

Je ne suis pas d'accord avec cette manière de voir les choses. Au contraire, je suis plutôt d'avis que nous devons tous apprendre à nous contredire. Sans avoir peur du "qu'en-dira-t-on".

Si, pour vous, quelqu'un qui se contredit ne vaut pas mieux que quelqu'un qui ment, cette petite réflexion sur le sujet pourra peut-être vous faire voir les choses sous un autre angle.

Commençons par nous poser la question suivante :

Sommes-nous esclaves de nos opinions ?


La plupart des trucs que nous croyons connaître sur le monde, sur notre entourage et sur nous-même ne représentent que nos propres opinions. Nous avons une manière de voir les choses qui n'engage que nous et qui, bien souvent, n'a rien à voir avec la réalité.

Seulement voilà, le problème avec les opinions, c'est la cohérence et l’engagement qu'elles engendrent.

A votre avis, lorsqu'on a dit ou écrit quelque chose, dans un mail par exemple, qu'allons-nous faire ensuite ? En toute logique, nous allons tout faire pour rester cohérent avec ce qu'on a dit ou écrit précédemment. Si on change notre point de vue, on perd toute crédibilité aux yeux des autres. Donc hors de question de se contredire, même si nous sommes totalement à côté de la plaque...

Je me trompe ?

La vie est ainsi faite, on n'y peut rien c'est dans la nature humaine... OK... mais sommes-nous réellement esclaves de nos opinions ou pouvons-nous changer la donne ? Car s'obstiner à rester cohérent avec nos propos, c'est prendre le risque de rester dans l'erreur et de continuer d'avancer sur une voie qui n'est pas la bonne.

Mais il y a pire...

Ne pas se contredire est un frein à l’apprentissage


Pour citer Charles Baudelaire, il disait "qu'apprendre, c’est se contredire", et dans le même ordre d'idées, on pourrait ajouter que "se contredire, c’est apprendre".

A ce stade, vous trouverez certainement que ces affirmations n'ont pas beaucoup de sens. Pourtant si on analyse cette citation sous un autre angle, se contredire permet de :

- pousser à la réflexion ;
- sortir de notre zone de confort et des schémas connus ;
- se remettre entièrement en question (préjugés, croyances) ;

Car voyez-vous, ne pas savoir se contredire en restant sur ses positions, de peur de se faire passer pour quelqu'un de peu crédible, c'est une manière de montrer qu'on est incapable de :

- apprendre ;
- évoluer ;
- changer ;
- grandir ;
- se renouveler.

En d'autres termes, cela revient exactement au même que de rester figé et immobile. Le pire c'est quand on a tort : rester sans rien faire peut être encore plus mal vu que d'oser publiquement reconnaître son erreur.

Avez-vous peur de vous contredire ?


Certaines personnes ont peur de se contredire parce qu’elles craignent les réactions de leur entourage. Elles ont peur des moqueries, des attaques, des polémiques : "Ah ah faudrait savoir, il y a 3 mois tu as dis exactement l'inverse. Cela prouve bien que tu n'y connais rien..."

Est-ce votre cas ?

Personnellement lorsque je change de version, j'explique ouvertement pourquoi j'ai dis autre chose auparavant et ce que j'ai appris entre-temps. De même, lorsque je m'aperçois que je me suis trompée, je le dis et je m'en excuse.

Dire ouvertement que l'on a changé de point de vue permet en quelque sorte de mieux faire passer la pilule et de montrer qu'on n'est pas borné. En effet, il faut pouvoir considérer la contradiction plutôt comme un gage de qualité au lieu de prétendre tout savoir.

Parce que se contredire, c’est montrer qu’on a progressé et réfléchi sur le sujet. Et je fais bien plus confiance à quelqu'un qui va revenir sur ses positions quitte à se contredire plutôt qu’à un "Je sais tout et ce que tu penses, je m'en fiche comme de l'an quarante" !

Au final, la réflexion est bien plus importante que le savoir, parce que c’est de la réflexion que naissent le changement et les idées nouvelles.

Se contredire oui, mais uniquement lorsque c’est nécessaire !


Dans cet article, je vous ai montré simplement un autre aspect de l'acte contradictoire. Et pourquoi vous n'êtes pas toujours obligé de rester cohérent avec vos propos d'avant.

Je vous encourage donc à vous contredire mais pas n'importe comment : uniquement lorsque c'est nécessaire ! Se contredire à tout va n'aurait plus aucun sens et cette façon de faire vous décrédibiliserait à coup sûr.

Si vous avez exprimé une opinion il y a quelques mois, et que vous avez changé d’avis depuis, parce que vous avez réfléchi et que vous avez évolué, alors n’ayez pas peur de le dire.

Savoir se contredire, c'est garder sa liberté d’esprit. Pensez-y !

Pourquoi se contredire n'est pas aussi absurde que vous le pensez
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Texte inspiré d'un article du blog Virtuose Marketing (Licence Art Libre)

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis à l'aide des boutons ci-dessous !

0 commentaires:


A lire avant de poster :

- Les commentaires sont modérés afin d'éviter le SPAM
- Pour être informé des éventuelles réponses, cochez la case "M'informer"
- Par convivialité envers ceux qui vous lisent, utilisez la fonction "Nom/URL" en
indiquant votre prénom ou votre pseudo (laissez URL vide si vous n'en avez pas)
- Les commentaires "Anonymes" ne sont désormais plus publiés.

MARRE DE VOUS LAISSER MARCHER SUR LES PIEDS ? Téléchargez la méthode RADICALE pour se faire respecter, sans s'énerver ! Cliquez ici