Soyez vous-même en osant dire non !

août 03, 2016 0 commentaires

Comment oser dire non ?


N-O-N : trois lettres qui posent problème... lorsqu'elles ne sont jamais prononcées. Elles sont pourtant capitales !

Dès que quelqu'un vous demande quelque chose, vous dites toujours OUI. Mais au fond de vous, vous pensez souvent le contraire. Et vous en avez assez d'agir à contrecoeur...

Oser dire non : le mot pour le dire


"NON". Trois lettres qui ne sont pas si simples à exprimer. Comment dire non à votre voisine qui vous demande de garder ses enfants pour la troisième fois cette semaine ? A votre frère qui veut vous emprunter de l'argent ? À votre fils qui veut encore inviter ses copains ce week-end ?

Il est tellement plus simple de répondre oui pour éviter une possible confrontation. Dire non, c'est prendre le risque d'être jugé, de passer pour quelqu'un d'antipathique ou qui a un sale caractère. C'est prendre le risque de perdre l'amour de l'autre.

Seulement voilà, à force de répondre au désir de l'autre, nous en oublions d'être nous-mêmes et d'affirmer notre personnalité.

Oser dire non : non, c'est non !


Le refus, cela s'apprend. Voici quelques pistes pour vous aider à être vous-même :

- Prenez le temps avant de répondre : "Laisse-moi y réfléchir" est une bonne alternative pour éviter de prononcer un "oui" aussitôt regretté. Vous aurez ainsi le temps d'évaluer le pour et le contre. Car lorsque quelqu'un vous presse, c'est souvent une manipulation pour obtenir un accord plus facilement.

- Ne culpabilisez plus à l'idée de dire "non". Nous avons trop souvent des pensées automatiques négatives du style "Qu'est-ce qu'il va penser de moi ?", "Ce n'est pas sympa"... Au lieu de cela, formulez des pensées réalistes : "J'ai le droit d'exprimer mes opinions !"

Oser dire non : n'opinez pas


Rien ne vous empêche de recourir à des formules préfabriquées que vous avez bien préparées, du style "Je suis sincèrement désolé, mais je ne peux pas", "Je regrette vraiment, mais je préfère m'abstenir"...

Surveillez votre attitude corporelle. Un refus formulé en approuvant de la tête ou en souriant inconsciemment, peut-être sous le coup de la nervosité, laisserait croire que votre réponse n'est pas définitive. Appuyez votre non en tournant la tête de gauche à droite, tout simplement.

Oser dire non : mauvaises excuses


Inutile d'avoir recours à mille et une excuses - "Non, je ne peux pas aller nager, je n'ai pas de maillot" -, votre interlocuteur pourrait essayer de vous faire changer d'avis : "Aucun problème, il y a des maillots à la piscine". Du coup, c'est vous qui allez vous sentir coincé, voire bête d'avoir utilisé une excuse bidon, pensant que celle-ci allait pouvoir vous dépatouiller de la situation à laquelle vous n'avez vraiment pas envie de participer.

Soyez donc concis. Le choix des mots est important. Utilisez des termes comme "Je n'irai pas" ou "J'ai décidé de ne pas..." plutôt que "Je ne peux pas" ou "Je ne devrais pas". C'est une façon de bien marquer que la décision est définitive.

Contournez la difficulté en proposant une alternative : "Je ne peux pas t'aider financièrement, mais pourquoi ne demandes-tu pas une avance à ton patron ?"

Oser dire non : techniques de base


Les psychologues adoptent certaines techniques, comme celle du "disque rayé". Elle consiste à répéter inlassablement son opinion, quelles que soient les objections de votre interlocuteur, jusqu'à ce qu'il vous entende.

La technique de "l'écran de brouillard" consiste à paraître accepter les critiques qui seraient éventuellement formulées après votre refus, sans abandonner votre point de vue : "Je sais que ce n'est pas sympa de ma part, mais je ne peux pas t'aider cette fois-ci". Le tout dans le plus grand calme.

Ces deux attitudes seront dérangeantes pour le demandeur qui devrait rapidement lâcher prise. Il ne reste plus qu'à vous entraîner !

Oser dire non : leur dire non, à eux aussi


Comment gérer les caprices des enfants ? Quelles limites poser aux ados ? Comment exercer une juste autorité parentale ? Deux ouvrages aident les parents dans cette tâche ô combien difficile :

> L'autorité, pourquoi, comment de Anne Bacus
> C'est pas bientôt fini ce caprice ? Les calmer sans s'énerver de Christine Brunet et Nadia Benlakhel

Soyez vous-même en osant dire non !
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis à l'aide des boutons ci-dessous !

ALEXANDRA M.

Coucou à tous ! Moi c'est Alexandra, expatriée et blogueuse durant mon temps libre. En grande curieuse de la vie, je m'intéresse à des domaines aussi divers que variés tels que la lithothérapie, l'astrologie sidérale, la radiesthésie mais aussi la décoration (Feng Shui) etc... et qui finalement se complètent merveilleusement bien pour l'évolution de l'être. Mon objectif à travers ce blog est de vous aider à améliorer votre vie et vos relations par le développement personnel à l'aide de techniques et d'idées intéressantes :-)

0 commentaires:


A lire avant de poster :

- Les commentaires sont modérés afin d'éviter le SPAM
- Pour être informé des éventuelles réponses, cochez la case "M'informer"
- Par convivialité envers ceux qui vous lisent, utilisez la fonction "Nom/URL" en
indiquant votre prénom ou votre pseudo (laissez URL vide si vous n'en avez pas)
- Les commentaires "Anonymes" ne sont désormais plus publiés.