Faites-vous partie de ceux qui ne terminent jamais rien ? Voici pourquoi

juin 25, 2016 0 commentaires

Je ne finis jamais ce que je commence


Certaines personnes traitent leurs projets comme une symphonie : ils les laissent souvent inachevés. Lorsque cela devient systématique, il y a un problème...

Même si vous entreprenez quelque chose avec enthousiasme, vous réalisez que vous n'arrivez jamais à le terminer. Et pourtant ce n'est pas l'envie qui manque.

Nous sommes nombreux à passer d'un projet à l'autre sans aller au bout des choses. En fait, il y a souvent confusion entre envie et objectif. Les envies se succèdent sans s'ancrer dans une matérialité objective. Un objectif, lui, est du domaine du concret.

Pourquoi et d'où nous vient cette incapacité à finaliser un objectif ?


Ne pas conclure, c'est s'octroyer le droit de vivre hors du temps, hors des contraintes, un peu comme un enfant qui ne veut pas se soumettre aux lois et qui refuse de grandir. Cela peut se comparer à une fuite de la réalité.

Ne pas aller au bout de ses entreprises permet d'échapper à cette épreuve de vérité qu'est la confrontation avec le réel, comme si tout était encore possible. Les perfectionnistes sont des adeptes de cette méthode: une façon de se persuader qu'ils sont toujours brillants et qu'ils bénéficient d'un potentiel illimité.

Du côté des psys, l'explication est ailleurs. L'idée de "fin" renvoie, consciemment ou non, à celle de la mort. Terminer une tâche signifie s'en séparer pour passer à autre chose. Chez certains, elle ravive les souvenirs des premières séparations de l'enfance. Des séparations parfois vécues comme traumatisantes. C'est ce qu'on appelle des "angoisses castratrices".

Dans ce contexte, l'inachèvement est une technique pour éviter la perte. C'est aussi une façon de retarder un autre projet et fuir la peur de l'inconnu.

Pour Freud par contre, l'inconscient ignore le temps. Résultat: un évènement du passé peut continuer à travailler l'individu au point d'encombrer encore sa vie actuelle. Comme il ne parvient pas à passer à autre chose, il se condamne à ignorer les exigences de la temporalité.

L'argument souvent invoqué par ces personnes est la panne de motivation. La meilleure façon d'aider celui qui n'arrive pas à conclure un objectif consiste à lui redonner la motivation en évitant de pointer son échec.

Pour l'inciter à se projeter avec rationalité dans l'avenir, il faut le guider vers des moyens concrets lui permettant de mener à bien ce projet.

Deux conseils pour commencer à aller au bout des choses


1/ Faites le tri dans vos projets

Autrement dit, prenez le temps d'évaluer rationnellement la faisabilité des objectifs pour ne retenir que ceux qui sont à la hauteur de vos compétences.

Planifiez les projets, fixez-vous des repères pour avancer progressivement et tenir le rythme au-delà de l'enthousiasme du début. Le calendrier est un outil indispensable pour suivre sa progression. Vous pouvez visualiser l'évolution du travail et prendre conscience des difficultés déjà surmontées.

2/ Forcez-vous à garder à l'esprit la finalité

Ce que va vous apporter cette réussite, quels bénéfices matériels ou personnels vous pourrez en tirer...

Les réponses à ces questions sont les meilleures motivations qui soient. Ne pas se laisser surprendre par l'après-projet. Pour parer au vide qui peut suivre l'agitation, sachez savourer votre réussite et marquer le coup. Offrez-vous quelques jours de répit qui vous permettront aussi d'envisager sans stress le projet suivant.

Faites-vous partie de ceux qui ne terminent jamais rien ? Voici pourquoi
Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver facilement !

Vous avez aimé cet article? Faites savoir qu'il existe en le partageant à vos amis à l'aide des boutons ci-dessous !

0 commentaires:


A lire avant de poster :

- Les commentaires sont modérés afin d'éviter le SPAM
- Pour être informé des éventuelles réponses, cochez la case "M'informer"
- Par convivialité envers ceux qui vous lisent, utilisez la fonction "Nom/URL" en
indiquant votre prénom ou votre pseudo (laissez URL vide si vous n'en avez pas)
- Les commentaires "Anonymes" ne sont désormais plus publiés.